This message is displayed because client-side scripting is turned off or not supported in the browser you are currently using.
Please turn on client-side scripting or install a browser that supports client-side scripting.

Gouvernement de l'Ontario | Ministère du Travail | Plan du site | Accessibilité | Corps des caractères : A A A

Accueil | À propos | Bibliothèque des TTO | Formulaires | Directives de procédure | Recherche de décisions | Pour nous joindre | English

Établi en 1985, le Tribunal d’appel de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (TASPAAT) est la dernière instance d’appel à laquelle travailleurs et employeurs peuvent confier les litiges relatifs à la sécurité professionnelle et à l’assurance contre les accidents du travail en Ontario. Le TASPAAT a toujours été distinct et indépendant de la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail.

Questions?

Décisions

Processus d'appel

Pour les représentants

À la recherche d'un représentant

Documents et publications

Ressources juridiques et médicales

Liens les plus populaires

Liens vers d'autres organismes

Points saillants des décisions dignes d'attention

  Décision 1103 18
6/25/2018
R. Nairn

  • Personne morale (fusion)
  • Tarification par incidence (passage du PPRM au programme NMETI ou CAD 7)

En septembre 2014, deux sociétés s’étaient fusionnées, formant ainsi une nouvelle personne morale. Avant le fusionnement, les deux sociétés participaient au PPRM de tarification par incidence. La nouvelle personne morale avait été incluse dans le programme de la NMETI. La Commission avait calculé les primes de la nouvelle personne morale en fonction des demandes d’indemnité et des coûts d’indemnisation des sociétés d’origine en 2001, 2002 et 2003, ce qui avait donné lieu à une surcharge. La nouvelle personne morale a interjeté appel.

Le vice-président s’est reporté au document no 14-02-05 du Manuel des politiques opérationnelles, Fermetures, selon lequel la nouvelle personne morale prend en charge les dettes et les obligations envers la Commission de chacune des sociétés d’origine. De plus, aux termes du document no 13-02-02, dans le programme de la NMETI, la tarification tient compte des demandes d’indemnité et des coûts d’indemnisation des trois années précédentes. Compte tenu de ces politiques et des décisions du Tribunal concernant le passage du PPRM de tarification par incidence au programme de la NMETI ou CAD-7, le vice-président a conclu que la Commission avait calculé correctement les primes de la nouvelle personne morale dans le cadre de la NMETI à partir des demandes d’indemnité et des coûts d’indemnisation des deux sociétés d’origine en 2001, 2002 et 2003.

L’appel a été rejeté.